MAN Belgique
Retour à la vue d’ensemble

En faveur du climat : l’énorme potentiel offert par l’électromobilité pour améliorer les transports publics locaux

28.09.2021 Bus

Des centaines de milliers de bus dotés d’une technologie diesel obsolète circulent encore sur les routes européennes. Dans le même temps, le nombre de bus électriques augmente sensiblement. Sans surprise, l’électromobilité poursuit sa marche en avant. Après tout, les appels à la mobilité durable se font de plus en plus pressants. MAN Truck & Bus offre la solution idéale pour le trafic urbain du futur grâce à son bus MAN Lion’s City 12 E entièrement électrique et sa version articulée 18 E.

• Quand la technologie rencontre la demande : les ventes de bus électriques en hausse en Europe

• Selon l’ACEA, quelque 700 000 autobus d’un âge moyen de 12 ans sont en service dans toute l’UE

• De faibles émissions à zéro émissions : les municipalités doivent tracer un cap vers une mobilité durable. Le MAN Lion’s City E garantit des transports publics locaux sans émissions

• Ce bus urbain MAN entièrement électrique fait des émules dans toute l’Europe et impressionne par son autonomie, sa fiabilité et son aptitude à l’usage quotidien

L’électromobilité séduit de plus en plus d’utilisateurs, comme en témoigne la hausse du nombre d’immatriculations de véhicules électriques. Toutefois, l’électromobilité ne gagne pas seulement du terrain dans le transport privé. De plus en plus de sociétés de transports publics misent sur les véhicules électriques, comme le montrent les derniers chiffres de l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA). Sur la base du nombre d’immatriculations, l’ACEA indique que les ventes de bus électriques ont augmenté de 18,4 % en Europe entre 2019 et 2020. En revanche, la proportion de moteurs diesel a chuté de près de 10 % durant la même période (source : ACEA « Autobus par type de carburant, année complète 2020 », 30 mars 2021). « En général, le marché européen des bus électriques représentait plus de 2000 véhicules l’année dernière. Et la tendance est clairement à la hausse », déclare Rudi Kuchta, Head of Business Unit Bus, MAN Truck & Bus. « D’ici 2025, la moitié des nouveaux bus urbains MAN devraient fonctionner avec des propulsions alternatives. »

Malgré le nombre croissant de bus électriques, leurs équivalents diesel constituent toujours la grande majorité des bus présents sur les routes européennes. Selon l’ACEA, plus de 690 000 bus étaient en circulation en 2019, pour une moyenne d’âge de 11,7 ans. Au total, 94,5 % d’entre eux étaient alimentés au diesel et seulement 0,6 % étaient entièrement électriques (source : rapport ACEA « Véhicules en circulation, Europe », publié en janvier 2021). « Ces chiffres, et notre propre expérience, montrent que l’électromobilité gagne du terrain. Parallèlement, il est clair qu’il y a encore un énorme potentiel. Si les bus diesel dotés d’une technologie obsolète sont remplacés par des bus électriques modernes, cela contribuera grandement à réduire les émissions de CO2 », estime Rudi Kuchta. « C’est l’un des piliers de la lutte contre le changement climatique. » Pour preuve : si un bus parcourt en moyenne 50 000 à 60 000 kilomètres par an et consomme entre 36 et 49 litres de carburant aux 100 kilomètres selon son utilisation, la topographie et le type de véhicule, la conversion des transports publics en bus électriques zéro émissions devrait permettre d’économiser de 60 à 80 tonnes de CO2 par an par rapport à un bus diesel et en utilisant le mix énergétique actuel.

Le bus est déjà considéré comme le moyen de transport le plus écologique et le plus économique. Néanmoins, il appartient aux sociétés de transports publics et aux autorités locales de réduire encore davantage les émissions de CO2 et de contribuer ainsi à protéger l’environnement. L’Union européenne l’a d’ailleurs reconnu par l’adoption de sa directive sur les véhicules propres. En vigueur depuis août 2021, celle-ci établit des normes contraignantes pour les flottes de bus locales. Les municipalités doivent donc tracer la voie à suivre vers une mobilité sans émissions. L’objectif : passer de faibles émissions au zéro émissions. « De plus en plus d’entreprises de transport public l’ont compris et envisagent uniquement les bus urbains alimentés par batterie lors de nouvelles acquisitions. Elles se fixent également des dates cibles claires pour convertir leur flotte à une propulsion sans émissions », explique M. Kuchta. C’est le cas de la société de transport public Hamburg-Holstein (VHH), qui depuis 2020 achète exclusivement des bus à batterie sans émissions. L’objectif est de convertir autant que possible l’ensemble de la flotte en systèmes de propulsion zéro émissions d’ici 2030. Afin d’aider au mieux les sociétés de transport à réaliser leur transition vers une mobilité propre, MAN Truck & Bus propose un concept global, qui comprend des conseils et solutions sur mesure en matière d’électromobilité. Après tout, pour MAN aussi, l’avenir de la mobilité urbaine est à l’électrique. « Nous sommes convaincus que l’électromobilité est la technologie clé pour les véhicules utilitaires du futur. C’est pourquoi nous collaborons avec nos clients pour faire progresser les technologies et le développement toujours plus loin », explique Rudi Kuchta. Cette approche est basée sur le MAN Lion’s City E, qui fournit une solution entièrement électrique pour les transports publics locaux.

En service dans de nombreuses villes d’Europe, le MAN Lion’s City E démontre depuis plusieurs mois à quel point il est capable de faire face au trafic urbain de manière remarquable et est facile à intégrer au sein d’une flotte. Lors d’un essai réalisé à Munich en mai dernier, le MAN a également franchi la barre des 550 kilomètres parcourus en conditions réelles sur une seule charge. « La question de la distance joue également un rôle important pour nos clients. Après tout, un seul véhicule électrique devra être capable de prendre le relais sur les lignes actuellement desservies par un véhicule à moteur thermique. Lors du MAN Efficiency Run, notre bus électrique a montré avec brio à quel point l’électromobilité convient déjà à un usage quotidien », explique Rudi Kuchta. En effet, même avec une autonomie réaliste de « seulement » 400 kilomètres en utilisation normale, le bus a pu couvrir 98 % des trajets desservis par les clients MAN – sans devoir recharger ses batteries en cours de route. Il peut ensuite être rechargé au dépôt, avec comme autre avantage qu’il n’est pas nécessaire pour les opérateurs d’investir dans des infrastructures de charge supplémentaires en ville.

26.09.2022 | Bus
Un bus qui voyage d’étape en étape : le bus électrique MAN, qui a été mis en production en 2020 et pour lequel plus de 1000 commandes ont été enregistrées à ce jour. Il inspire les entrepreneurs, les chauffeurs de bus et les passagers, mais aussi les experts - comme le jury international « Bus et Autocar de l’année », qui vient de décerner au bus urbain entièrement électrique le titre de « Bus de l’année 2023 ». Une success story en constante évolution - et qui est loin d’être terminée.
En savoir plus
22.09.2022 | Camion
Le MAN TGX Individual Lion S a pris la première place du test comparatif de cabine actuel du magazine professionnel FERNFAHRER. Les éditeurs ont évalué de nombreux critères tels que l'espace de rangement, les sièges, le volant, la sécurité et le confort. Dans leur verdict, les éditeurs ont souligné divers raffinements du vainqueur de Munich comme la spacieuse place centrale ou l'unité de commande multifonctionnelle pour la zone arrière. Ils témoignent de la « fusion intelligente de la tradition et de la modernité » et du « charme très spécial » de la cabine de conduite MAN.
En savoir plus
15.09.2022 | Camion
Les préparatifs pour la production à grande échelle de camions électriques à Munich sont en bonne voie : Au cours des 12 premiers mois qui se sont écoulés depuis la création de l’innovant eMobility Center dans son usine principale, MAN Truck & Bus a déployé 20 prototypes du prochain eTruck pour poids lourds, testant la future production en série mixte avec des camions conventionnels dans des conditions réelles. Le nouvel eTruck a fait ses premiers tours de roues à Berlin à la fin du mois de mai. À Munich, 1700 employés ont été jusqu'à présent formés à la technologie sans CO2 de l’avenir.
En savoir plus